Vous êtes ici : Accueil > Evangélisation > L’évangélisation

L’évangélisation

IMG/mp3/paul_moulin_-_l_evangelisation.mp3

Ce message s’adresse à toute personne qui ne serait pas comme la Parole de Dieu le déclare : Une nouvelle créature.
Ce message s’adresse également à ceux qui pensent être devenus une nouvelle créature mais ne sont pas convaincus, vu les fruits qu’ils portent, leur manque d’engagement, leur manque d’amour.
La CONVERSION bouleverse un individu.
On ne peut être converti et rester la même personne.
On peut tout à fait adhérer intellectuellement à des choses spirituelles sans que rien ne se soit passé dans le cœur. S’il n’y a pas eu de changement, il n’y a pas eu de CONVERSION.
Jésus lui-même a dépeint le cœur humain avec une fidélité exemplaire dans le livre le plus lu au monde : la Bible.
Marc 7 V 21 à 23 :
C’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.

Ce texte décrit une réalité qui ouvre nos yeux sur le mal dont les individus sont atteints, il ne nous laisse pas d’espoir, car à moins d’une intervention extérieure, notre sort est scellé.
Que l’on soit d’accord ou pas d’accord, c’est une réalité et cela ne change rien à notre problème.
Derrière nos beaux visages, nos langages châtiés, nos vêtements soyeux, notre belle éducation, nos principes, nos convenances, c’est de la pollution qui est au fond de nos cœurs.
Nous respirons la pollution du mal et nous transpirons cette pollution.
La Bible est sans ambages, elle dit que le péché est la honte des peuples.
Nos mauvaises pensées accouchent de nos mauvaises actions, le mal est en nous, c’est notre carte génétique.
Que l’on veuille croire en Dieu ou pas, la pourriture est là dans nos cœurs.
On dit que le péché est une invention humaine mais lorsque nous sommes honnêtes nous voyons que nous sommes confrontés à une dure réalité.
Toute l’eau que l’on pourrait verser pour laver le mal est d’une totale inefficacité parce que la tâche est là, indélébile.
La Bible dit que : le salaire du péché c’est la mort, cela ne signifie pas que parce que nous avons péché ici-bas que nous allons mourir physiquement et sombrer dans l’oubli, il s’agit là de la mort spirituelle.
La mort physique est un repos doux par rapport à la mort spirituelle.
Dans l’épître de Paul aux Colossiens CH 2 V 14 la Bible dit qu’il y a un acte de condamnation sur l’incroyant, le pécheur qui n’a pas rencontré le Seigneur, c’est un acte de condamnation terrible, une éternité dans un lieu de tourments.
Cette condamnation se traduit par un vide profond chez tous les individus, ils s’agitent beaucoup, ils passent d’une satisfaction à une autre, ils s’étourdissent dans les plaisirs pour ne jamais avoir à penser à la mort et à ses conséquences, la soif de tout individu demeure inapaisée.
Dans la vie de Jésus dans la Bible, il y a souvent cette expression qui revient : « Il fallait que l’Ecriture s’accomplisse » autrement dit, Jésus ne pouvait éviter que l’Ecriture soit sa ligne de conduite.
Christ ne pouvait pas prendre d’écart vis-à-vis de celle-ci et tout ce qu’il programmait de faire était inscrit dans l’Ecriture.
Si Christ ne s’est jamais affranchi de cette Ecriture, il est certain en ce qui concerne la vie des hommes que ce que Dieu a déclaré par rapport à eux, s’accomplira aussi.
L’Ecriture est éternelle. Le ciel et la terre passeront a dit Jésus, mais mes paroles ne passeront pas.
Chaque individu ici-bas aspire à la paix, à la plénitude, mais nous sommes victimes de puissances opposées.
Pour bien comprendre pourquoi les hommes sont dans un état d’insatisfaction et de manque permanent, il faut savoir ceci :
Lorsque Dieu confie à Adam la garde du jardin d’Eden, Dieu le fait seigneur et maître de la création. Psaume 8
Adam et Eve se sont laissés berner par Satan et les choses ont changées.
Adam a perdu la création et Satan l’a légalement gagnée.
Il y a des lois spirituelles, le ciel repose sur une jurisprudence divine et Dieu ne viole pas les principes qu’il a établis.
Adam a perdu la création au profit de Satan, d’ailleurs, lorsque dans le désert Satan dit à Jésus de se prosterner devant lui et qu’il lui donnera le monde entier, Jésus ne conteste pas car Satan possède le monde et les hommes avec lui.
Il n’y a pas de fait plus incontestable que cela.
Satan est le seul souverain des hommes et de cette terre, à part ceux qui appartiennent au peuple de Dieu, car la Bible dit :
Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice. Romains 6 V 16
Adam et Eve, en péchant se sont livrés au diable et sont devenus esclaves du diable.
Satan est le propriétaire légitime de ce monde et des hommes.
Cependant, même si Dieu ne fait pas d’entorse aux principes qui régissent le ciel, Dieu sait que c’est un membre de la race d’Adam qui pourra rétablir cet héritage perdu et contester à Satan la validité de tout ce qu’il possède.
Adam a donné naissance à une race d’hommes corrompus, Dieu a élaboré la solution en trouvant un membre de la race humaine sur lequel Satan n’aura pu jeter son dévolu, parce que Jésus (c’est de lui que ns parlons) étant de la race humaine, n’est pas un fils d’Adam.
Dieu va faire en sorte que Celui qui est appelé à sauver le monde soit homme (né d’une femme Marie) tout en étant aussi Fils de Dieu.
La sagesse de Dieu veut que désormais pour rester dans la ligne de la jurisprudence divine, c’est un homme qui va mourir sur la croix tout en étant Dieu lui-même.
Ainsi les choses sont rétablies.

Dieu sauve l’homme parce que Celui qui vient jeter les bases du salut est d’origine divine, il est Fils de Dieu, fait homme.
Dans l’incarnation, Dieu descend et s’incarne dans une jeune fille et celle-ci fera que désormais, Celui qui est le Sauveur du monde portera éternellement les marques de l’humain et du divin.
A cause de cet acte de condamnation qui pèse sur l’homme pécheur, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé quelqu’un né sous la loi pour racheter ceux qui étaient sous la loi.
Dieu nous a donné les dix commandements uniquement pour que nous puissions voir notre état et notre incapacité à les accomplir parfaitement.
Il n’y a que deux choses qui triompheront du mal dans lequel Satan nous a plongé, c’est la personne de Jésus-Christ ainsi que les deux exigences auxquelles il devait répondre, qui étaient d’avoir une nature humaine et d’être incontestablement pur pour faire l’expiation des péchés des hommes.
Satan a passé son temps à essayer de tenter Jésus de faire le mal parce qu’il savait que le danger venait de Jésus, puisqu’il était le seul qui pouvait nous sortir de la condamnation qui pesait sur nous.
Dieu dans son grand amour pour l’homme, damne Celui qu’il aimait, son Fils, pour que nous ne soyons plus damnés.
VOILA CE QUE DIEU A FAIT POUR NOUS LES HOMMES.

Pasteur Paul MOULIN

Retour en haut
Qui sommes-nous ?       Divers       Contacts       Mentions légales      
Copyright 2013 EGLISE EVANGELIQUE BATPISTE DU PLATEAU FOFO
une réalisation NASDY Digital Studio