Vous êtes ici : Accueil > Actualités Chrétiennes > Irak : l’Ancien Testament bientôt à la portée des chrétiens kurdes

Irak : l’Ancien Testament bientôt à la portée des chrétiens kurdes

Seul le Nouveau Testament est traduit en sorani, une des principales langues du Kurdistan irakien. Cinq traducteurs travaillent actuellement d’arrache-pied sur l’Ancien Testament.

Efsan est chrétienne. Son mari le sait mais il ne l’accepte pas. Il lui interdit de posséder une bible et d’aller à l’église. Alors certains matins, très tôt, quand son mari est déjà parti travailler et que son bébé n’est pas encore réveillé, Efsan sort de sa cachette l’exemplaire du Nouveau Testament qu’elle détient en secret et le lit. Ce livre, c’est son bien le plus précieux. Il n’y a qu’à travers lui qu’elle peut en apprendre plus sur Jésus et grandir dans sa foi. Mais elle en apprendrait encore plus si elle avait accès à toute la Bible et non pas seulement au Nouveau Testament.
Tout comme elle, les chrétiens kurdes ont grand besoin d’être affermis dans leur foi, mais particulièrement ceux qui ont quitté l’islam. On estime qu’ils sont 300 chrétiens kurdes en Irak à vivre leur foi en secret. Le groupe dont Efsan faisait partie n’a pas résisté à la pression. Certains sont retournés à l’islam, d’autres ne fréquentent plus les réunions. Les petits groupes qui restent luttent pour survivre. D’où l’importance de mettre à leur disposition la totalité de la Bible et non juste le Nouveau Testament.
Un livre qui parle aux Kurdes

Joshua est l’un des membres de l’équipe de traducteurs dont la mission est de traduire l’Ancien Testament en sorani, une langue parlée par les Kurdes d’Irak. Pour lui : « l’Ancien Testament est un livre qui parle aux Kurdes car ils ont l’habitude d’apprendre au travers d’histoires racontées. On y retrouve les prophètes dont il est aussi question dans le Coran. Plus ils étudieront la Bible dans son ensemble, moins ils seront susceptibles d’être trompés par de fausses doctrines. »
Mais la tâche est ardue : « dans les autres pays, ce travail serait effectué par une centaine de traducteurs, nous ne sommes que cinq et le sorani est une langue difficile car elle n’est pas standardisée, les erreurs de traduction sont courantes. »
Mais le travail avance et chaque nouveau passage traduit est posté sur internet pour enseigner les chrétiens mais aussi recevoir leurs commentaires. La version complète de la Bible ne devrait plus tarder.

-Remercions Dieu pour Son Eglise au Kurdistan,
-Prions pour le projet de traduction complète de la Bible en sorani, soutenu par Portes Ouvertes,
-Prions pour les chrétiens d’origine musulmane du Kurdistan, qui subissent une forte pression pour retourner à l’islam.

Source : Portes Ouvertes France

Retour en haut
Qui sommes-nous ?       Divers       Contacts       Mentions légales      
Copyright 2013 EGLISE EVANGELIQUE BATPISTE DU PLATEAU FOFO
une réalisation NASDY Digital Studio